Projets de volontariat au Cameroun

Le Cameroun présente une mosaïque de paysages et de cultures. Pour découvrir le continent africain, la meilleure porte d’entrée est sans nul doute le Cameroun. En effet, ce pays est surnommé « l’Afrique en miniature » en raison de sa diversité climatologique, géographique, humaine, culturelle.

Informations générales

Un peu de géographie

Il s’agit d’un pays d'Afrique centrale, situé entre le Nigéria à l'ouest, le Tchad au nord, la République centrafricaine à l'est, le Gabon, la Guinée équatoriale et la République du Congo au sud et le golfe de Guinée au sud-ouest. De l’Océan Atlantique aux confins du lac Tchad, dix régions constituent ce pays qui mérite son titre d’eldorado touristique. Le pays s’étend sur une superficie de 475 650 kilomètres carrés. Les villes principales sont Douala, Yaoundé, Bafoussam, Garoua et Maroua. Pour finir, sa capitale est Yaoundé.

Langues

Le français et l’anglais constituent les langues officielles du Cameroun, mais on peut y retrouver plus de 200 dialectes africains.

Religion

Ce pays est composé de plus de 70% de chrétiens, 20% de musulmans sunnites. Et le reste pratique une autre religion (bouddhisme…)

 

L’éducation

Le système éducatif camerounais est régi par la loi numéro 98/004 du 14 Avril 1998, il comporte trois types d'enseignements : enseignement de base, enseignement secondaire et enseignement supérieur. La particularité du système éducatif de ce pays est le bilinguisme. En effet, on peut étudier en français et en anglais et obtenir des diplômes équivalents. L'éducation au Cameroun est encadrée par deux types d'enseignement principaux :

  • L'enseignement public : qui relève du domaine de l'État
  • L'enseignement privé : constitué du privé (laïc et confessionnel)

L’alphabétisme partout en recul

L'analphabétisme (taux moyen de 23 % selon la Banque africaine de développement touche davantage les femmes (30 % contre 17 % chez les hommes) en raison de coûts directs de scolarité, de la forte demande de main-d'œuvre féminine pour les travaux ménagers et agricoles, de la perception négative de l'éducation des filles et des femmes en général dans certaines zones du pays.

Par rapport à son niveau de 1998, le taux d'alphabétisation a progressé de 8 points (de 69 % à 77 % selon le journal Jeune Afrique). Alors que l'alphabétisation est presque universelle à Douala et à Yaoundé, les régions septentrionales du pays, à savoir celles de l'Adamaoua, du Nord et de l'Extrême-Nord, sont les régions les moins alphabétisée. 76 % des filles sont scolarisées dans l'enseignement primaire - et 81 % des garçons - contre 52 % en moyenne en Afrique subsaharienne, ce qui révèle un niveau relativement bon pour le Cameroun.

La situation économique

L’économie camerounaise est la plus diversifiée de la région

Les activités agricoles et forestières (22,2 % du PIB) s’appuient à la fois sur les cultures de rente (cacao, café, banane, palmier à huile, canne à sucre, hévéa) et vivrières (banane plantain, maïs, manioc…). La production vivrière nationale augmente sans toutefois couvrir les besoins de la population. La Banque mondiale, l’Union européenne et la France sont les trois principaux bailleurs de fonds qui financent les actions de l’Etat dans le domaine agricole. Le secteur forestier, quatrième poste d’exportation après le pétrole, le cacao et les carburants, a amorcé une reprise significative en 2010, avec des exportations en hausse.

Le secteur secondaire représente 30,1 % du PIB. Les hydrocarbures restent un élément important de l’économie. Après plusieurs années de déclin, la production pétrolière est repartie à la hausse approchant les 100 000 barils par jour en 2015. Le secteur des hydrocarbures contribuant notablement aux recettes budgétaires (25% du budget), le faible cours du baril de brut est porteur de difficultés. L’exploitation du gaz, limitée aujourd’hui à l’approvisionnement du marché local, offre des perspectives intéressantes à moyen terme (projet de liquéfaction de gaz). Les ressources minières diversifiées (cobalt, bauxite, fer…) font actuellement l’objet de projets (s’agissant en particulier du minerai de fer).

Enfin, le secteur des services (47,8 % du PIB) est dominé par les transports (en particuliers les ports), le commerce, la téléphonie mobile et les services financiers.

Les pauvres au Cameroun sont ceux qui vivent en dessous du minimum vital. Leur taux est passé de 50% en 1990 à 40,2% en 2001. Selon les prévisions officielles, ce taux continuera à baisser et on le situe à 25,25% en 2015.
Alors qu’il fallait en 2001 avoir annuellement moins de 232 500 CFA pour être déclaré « pauvre», depuis 2008, on est pauvre au Cameroun avec 269 400 CFA par an. Soit une augmentation du seuil de pauvreté de plus de 13,7%. La cause directe de la pauvreté au Cameroun est le chômage.

Les jeunes et les femmes issus de groupes sociaux défavorisés sont particulièrement touchés perpétuant ainsi le cercle vicieux de la pauvreté et de l'exclusion sociale. Leur situation est d’autant plus dramatique que l’accès à un travail décent leur est refusé faute de relations et de soutiens suffisants. Les évènements de janvier 2008 à Douala, à Yaoundé et dans certaines autres grandes villes du pays attestent ce ras de bol des jeunes.

 

Notre partenaire local

APACE a pour mission d’encourager la sensibilisation de la problématique environnementale au sein des institutions scolaires et universitaires pour à terme accroître la qualité de vie des êtres humains et participer à la sauvegarde de notre patrimoine culturel. Elle se donne pour objectif de :
1. Informer et conseiller les personnes ou les collectivités intéressées par ce domaine d’action
2. Collaborer avec des organismes locaux, nationaux ou internationaux pour contribuer à l’information et à la formation des jeunes, des adhérents et cadres des associations partenaires ou membres de l'APACE,
3. Représenter ses membres auprès des autorités administratives ou des collectivités locales, à leur demande ou à sa propre initiative.
4. Favoriser le développement d’activités éducatives envers les jeunes dans les domaines de l’environnement naturel ou culturel, notamment par la création et/ou la diffusion d’outils pédagogiques et par la mise en place d'actions d'animation et de formation,
5. Sensibiliser les jeunes élèves et étudiants en mettant à contribution les écoles, les universités et les entreprises par le biais de séminaires, d’ateliers, d’excursions, de voyages d’étude et de colonies de vacances,
6. Assainir les milieux environnementaux dans les écoles et universités aussi bien que dans les communautés et la société en général.

 

PROCEDURE A SUIVRE POUR L’OBTENTION D’UN VISA
 

L’entrée et le séjour sur le territoire de la République du Cameroun nécessitent l’obtention d’un VISA.

L’Ambassade du Cameroun à Bruxelles délivre trois types de visas :

- Visa de transit

- Visa court séjour (maximum 3 mois)

- Visa long séjour (de 3 à 6 mois)

Plus d'information ici

 

Contacts utiles:

Ambassade du Cameroun en Belgique

Adresse : 131 Avenue Brugmann, 1190 Bruxelles

Tél : +32 (0) 2 345 18 70

Fax : +32 (0) 2 344 57 35

Internet : http://www.cameroon.be 

Courriel : embassy@cameroon.be

 

Ambassade du Cameroun en France

Adresse : 73 rue d'Auteuil, 75016 Paris

Tél : (0033) 01.46.51.89.00

Fax : (0033) 01.40.71.54.32

Internet : http://www.congencamparis.com 

Courriel : contact@congencamparis.com

 

Voyager à l'étranger

Nous vous conseillons également de vous rendre sur le site du ministère des affaires étrangères pour consulter les conseils par pays.

En Belgique: ici

En France: ici

Infos santé 

Avant votre départ, nous vous invitons à consulter la fiche santé relative au Cameroun ici

Liste des projets de volontariat au Cameroun

(Pour voir la liste en mode plein écran, cliquez ici)

Divers

Aucun fichier dans ce répertoire.
Administration panel
Login :
Password :
Web:

Billets d'avions pour les volontaires du SVI

Le SVI a négocié avec plusieurs agences de voyages des prix spéciaux pour ses volontaires !
Pour plus d'info : Cliquez ICI (Il n'y a bien sur strictement aucune obligation d'achat.Si vous trouvez moins cher ailleurs: allez-y, foncez !)

Vidéo du mois !
Bannière : www.servicevolontaire.org/index.php?sub_menu_selected=1023&ID_PRJ=41482
Recherche:
Contactez nous via Skype
  • Web master:
    pierre@servicevolontaire.org De Hanscutter Pierre ,
    Directeur SVI asbl
    30 rue des Capucins, 1000 Bruxelles, Belgium

SVI asbl, est une association de jeunesse sans but lucratif belge active principalement dans le domaine des chantiers internationaux pour jeunes et la lutte contre le volontourisme.Le SVI est la branche indépendante de SJ Vietnam

Avec le support de :
Art Venture
Commission Européenne
Coup de Pouce Vietnam
Radio Panik
Assofrance.net
Lutte contre les spammeurs - protection newsletter

Page HTML générée en 0.061009 secondes, le mardi 06 décembre 2016 à 18:54
http://www.servicevolontaire.org/
Nombre de pages visitées: 1