Le choc culturel

Posted on 2013-12-04 15:32:12 by Catia Speak Reader sur SVI

 

Participer à un chantier international, aussi grande que soit votre motivation, requiert tout de même une certaine faculté d'adaptation. En effet, votre destination vous imposera sûrement un nouvel environnement dans lequel vous n'avez jamais mis les pieds. Une adaptation aux mœurs, au mode de vie et même au climat local est nécessaire afin que vous puissiez pleinement vous épanouir dans votre projet. Ces changements qui vous attendent, peuvent être déroutants et s’exprimer par de l’anxiété ou du stress, mais ne paniquez pas, c’est tout à fait normal que la perte de repères et du milieu familier soit dans un premier temps difficile à vivre. Cependant, ce changement de milieu est un défi passionnant -et vous l’avez voulu!

Comment se manifeste le choc culturel ?

Le « choc culturel » touchera les volontaires sûrement quelques semaines après leur arrivée à l'étranger. Les spécialistes des sciences sociales s’entendent pour établir 5 phases du choc culturel:

 

Conseils et astuces

Voici quelques conseils que nous donnons aux futurs volontaires afin de prévenir le choc culturel:

En bref, le choc culturel peut parfois s'avérer difficile à gérer pour certains volontaires. Il ne doit cependant pas devenir un obstacle infranchissable ni vous empêcher de vous épanouir dans le projet auquel vous prenez part. Toute personne partant à la découverte d'un pays qui lui est étranger, indépendamment de la distance le séparant de chez lui, subit d'une manière ou d'une autre un choc culturel plus ou moins intense. Prenez le temps de vous adapter au monde qui vous entoure, cela rendra votre voyage d'autant plus enrichissant.

A votre retour, vous aurez fait un travail sur vous-même, vous vous serez découvert de nouvelles facettes, aurez appris à être plus ouvert d’esprit et de moins juger au premier abord. Vous aurez appris à communiquer votre point de vue tout en comprenant les autres manières de penser. Vous saurez respecter les différences de l’autre, lui montrer que vous n’êtes pas là pour imposer votre point de vue ou venir sauver la communauté, mais, au contraire, que vous êtes là pour aider, apporter un soutien de façon à construire ensemble un projet durable. Vous aurez montré, qu’avec le SVI vous avez appris à devenir un CRACS (citoyen responsable, actif, critique et solidaire). 

Attention, ceci est la version pour mobile, cliquez ici si vous utilisez un ordinateur classique