Drapeau de Senegaltitle= Senegal:Au village de Diarrere
Date: Permanent
Project Code: SN-SBS-SVI-SBS2021
Project Type:Projet groupes (min 5 personnes),Animation pour les enfants,Projet social
Project Fees: 93 EUR
Descriptions:

Ce projet est avant tout la manifestation concrète d’un engagement humaniste et solidaire. Il s’agit d’un véritable partenariat entre l’association belge S.B.S et le village de Diarrère, au Sénégal. Certes le bénévole vient pour app.... Info

A propos de l'organisation locale

Ce projet est avant tout la manifestation concrète d’un engagement humaniste et solidaire. Il s’agit d’un véritable partenariat entre l’association belge S.B.S et le village de Diarrère, au Sénégal. Certes le bénévole vient pour apporter une aide, mais il repartira riche d’expériences qui le marqueront profondément.

Le principal atout de l’association est qu’elle bien implantée, et depuis longtemps, dans le village. Notre partenariat y est éprouvé et la confiance est réciproque. L’association a sa propre maison, au centre du village, entretenue par des salariés locaux, et où réside depuis peu une bénévole coordinatrice de projets.


Philosophie et objectifs :

« S.B.S. encourage, dans la mesure de toutes ses possibilités, le développement de toute forme de solidarité entre les personnes, indépendamment de leur race, de leur croyance et de leur conviction » extrait de la Charte Solidarité Belgique-Sénégal.

Ici, la solidarité n’est pas à sens unique ; le volontaire trouvera tout l’accompagnement dont il aura besoin pour accomplir au mieux sa mission qui deviendra alors, au-delà de la tâche assignée, une véritable école de vie. A la condition toutefois de savoir se décentrer de soi-même, de s’ouvrir à l’autre, à une culture et une religion différentes ; de reconnaître et d’accepter toutes ces différences sans jamais chercher à s’imposer.

Les projets en cours :

1) Parrainages d’enfants : 48 enfants bénéficient d’un soutien important à leur scolarité

2) Le poulailler : l’association gère un petit poulailler dont les bénéfices doivent servir à financer la mise en place d’un potager communautaire

3) La mission cataracte : en collaboration avec l’association Médecins du désert, une 3ème mission cataracte doit avoir lieu en 2017

4) L’atelier des femmes : des travaux sont à prévoir dans le local ; les femmes ont aussi besoin de « formateurs » qui leur enseignent des techniques rudimentaires des travaux d’aiguilles (tricot, couture, crochet) et de la cuisine

Les projets à l’étude :

1) Les micro-projets : cela pourrait aider certains commerçants ou associations de femmes ; ce projet est à développer avec un expert en micro-finance membre de notre association

2) Travaux de réfection à l’école privée

3) Atelier lecture pour les enfants de la grande section maternelle au CM2

4) La formation continue des maîtres, du privé comme du public

5) Le potager communautaire : grâce à une chaîne de prêts sans intérêt, les bénéficiaires pourront démarrer une petite activité agricole sur une parcelle existante

6) Le tourisme équitable : une 1ère étude avait déjà été réalisée par un bénévole et ne demande qu’à être approfondie

Mais chaque volontaire peut avoir envie de proposer un projet qui lui tient à cœur et nous pourrons alors en étudier la faisabilité avec lui. Après le projet et s’il en a le désir, le volontaire pourra continuer certains aspects de son projet à son retour chez lui et, bien évidemment, rester en contact avec nous pour en connaitre le déroulement.

A propos du travail de volontaire

Intervenir dans un village, c’est participer à la vie quotidienne des populations et appréhender de façon tangible tous les aspects de leur culture et de leurs traditions. Le bénévolat peut donc trouver à s’épanouir dans de nombreux domaines : éducation, santé, enseignement, agriculture, finance, déplacements, télécommunications, commerce, environnement, culture, sport, développement durable…au gré des envies, des compétences et des souhaits des uns et des autres, et toujours en collaboration avec les notables du village et la population.

Depuis 1994, l’association a développé de nombreux projets, dont les plus importants sont :

1. Dans le domaine de l’enseignement : création et rétrocession à l’Etat d’une école maternelle, construction de bâtiments scolaires, formation des enseignants, construction et équipement d’une cuisine et d’un réfectoire au lycée, mise en place de parrainages…

2. Dans le domaine du développement social : création et soutien d’un groupement de femmes avec réhabilitation d’un bâtiment, cours de couture, de cuisine, pour leur permettre de développer des projets autour du commerce, du petit élevage, de la cuisine…

A propos du logement sur place

Le volontaire sera logé dans une grande maison et dormira dans une chambre de 2 personnes. La maison est équipée en douches et toilette. La cotisation recouvre l’eau, le gaz, l’électricité, le petit-déjeuner, un repas par jour, le salaire de l’employée de maison et de l’homme à tout faire.

L’employée de maison s’occupe des repas : achat, préparation, vaisselle. L’homme à tout faire s’occupe de l’entretien extérieur de la parcelle et peut accompagner le volontaire dans ses loisirs.

Localisation du projet

Le Sénégal est un pays côtier bordé à l’ouest par l’océan Atlantique. Il partage ses frontières terrestres avec la Mauritanie, le Mali, la Guinée, la Guinée Bissau, et la Gambie. Le Sénégal a également une frontière maritime avec le Cap Vert.

Ancienne colonie française, le Sénégal a obtenu son indépendance le 4 avril 1960. Le pays a pour Capitale administrative et économique Dakar. Depuis 2012, le pays est dirigé par Macky Sall, quatrième président. La population du Sénégal est estimée à 13,7 millions d’habitants (données de 2011). Malgré une croissance de 5%, la pauvreté persiste. En effet le Sénégal est un pays rural et le secteur primaire (l’agriculture) emploie plus des 3⁄4 de la population active. Les indicateurs sociaux sont ceux d’un pays dit « en développement ». Le pays se classe à la 155e place sur 187 pays (2010).

A environ 150 km de Dakar, le village est situé à 15 km au nord de Fatick. C’est un village de brousse, accessible toute l’année. Une navette relie Diarrère à Dakar quotidiennement ; le village est relié au réseau électrique depuis 2004 et la ligne téléphonique a été installée depuis 1999.

Plusieurs écoles sont présentes au sein du village : une case des tout-petits, une école maternelle, 2 écoles primaires publiques, une école primaire privée catholique, un collège privé et un lycée public (de la 6ème à la Terminale). Un poste de santé comprenant une maternité est installé au village.

La population serait de plus de 5000 habitants ; l’ethnie sérère est représentée à 99 % ; les religions catholique et musulmane sont largement représentées, la musulmane étant majoritaire.

Il existe de nombreuses associations et groupements dans le village. Des groupements féminins sont actifs. L’association sportive et culturelle organise de nombreuses manifestations.

Les autorités coutumières sont représentées par le Chef de village. Les autorités administratives décentralisées sont représentées par le Maire de la Commune de Diarrère. Depuis juin 2014, la mairie est occupée par Madame Thérèse Faye Diouf.

Les principales activités économiques du village sont l’agriculture pluviale (mil, arachide, niébé, sorgho) et l’élevage. De petits périmètres maraîchers sont également exploités par des groupements de femmes ou des particuliers (aubergines, tomates…). Les récoltes et autres produits agricoles sont écoulés au marché du village. L’élevage concerne les ovins, les caprins, les porcins et la volaille. L’élevage des bovins est réservé aux familles les plus nanties.

A propos des activités de loisirs possibles

En règle générale, les volontaires ne s'impliquent pas au sein de l'association le weekend et peuvent en profiter pour visiter les alentours. Quelques exemples de visite :
- L’île de Gorée
- Ballade en brousse
- Le Lac Rose
- Loumpoul et ses dunes de sables
- La réserve de Bandia
- Les îles du Sine Saloum

ll faut prévoir un budget en plus pour visiter ces lieux.

A propos du point de rencontre

Les frais de transport sont à charge du bénévole. Il faut compter 78€ pour partir à Diarrère en taxis et 3€ en bus mais le bus ne fait le trajet qu’une fois par jour et quitte Dakar vers 14h.

Informations supplémentaires sur le projet

Les frais de participation s'élève à 63€ par semaine (logement, petit-déjeuner + 1 repas inclus) ainsi qu’une adhésion à l’association de 30€. Et ce montant ne couvre pas :

• la nourriture : si les volontaires veulent manger autre chose que ce qui est préparé ou s’ils désirent manger ailleurs ;

• les dépenses liées au matériel en dehors de ce qui est prévu pour le projet

• les autres dépenses personnelles.

• Le transfert entre l’aéroport et Diarrère : s’il le désire, un représentant de l’association pourra venir chercher le volontaire à sa descente d’avion et le conduire au village en voiture pour la somme de 78 €.

Pour les groupes, les frais de participation sont demandés aux volontaires deux mois avant leur départ.
Bon à savoir : 1/3 de cette somme sert à financer directement les projets de l’association.

Info
send-email Envoyer un mail
lecture-prj Page du projet
Drapeau de Senegaltitle= Senegal:L'Enfant d'abord!
Date: Permanent
Project Code: SN-EDA-SN-EDA-2020
Project Type:Projet educatif,Animation pour les enfants
Project Fees: 270 EUR
Descriptions:

L'association 'L'Enfant d'abord!" soutient la scolarisation et l'épanouissement des enfants du village âgés de 3 à 12 ans. 

Elle travaille selon plusieurs axes : cours de renforcement gratuits toute l'année en collaboration .... Info

A propos de l'organisation locale

L'association 'L'Enfant d'abord!" soutient la scolarisation et l'épanouissement des enfants du village âgés de 3 à 12 ans. 

Elle travaille selon plusieurs axes : cours de renforcement gratuits toute l'année en collaboration avec les enseignants de l'école publique, gestion de la bibliothèque scolaire, animations proposées dans le cadre du 'Jardin des Lutins", distribution de fournitures scolaires aux enfants les plus démunis et mise en place de parrainages dans l'école maternelle privée (soutien à la scolarité et renforcement des apports nutritionnels).

A propos du travail de volontaire

Le volontaire sera en partie chargé de seconder un enseignant dans sa classe : soit à l'école maternelle, soit à l'école primaire.
Pendant les vacances scolaires, il animera seul ou en binôme des cours de renforcement en français et en mathématique.

Selon son profil et ses capacités, le bénévole pourra surtout proposer toute activité de son choix : animations, cours dispensés aux élèves du collège, musique, sport, agriculture, conversations en anglais, sensibilisation à différents thèmes, lecture aux petits, etc.
Il sera encadré par les enseignants et le personnel de l'association mais il rencontrera aussi les Associations de jeunes du village avec qui il pourra développer des projets plus personnels.

Il est impossible de donner un planning précis des tâches du volontaire, qui devra donc s'adapter aux contraintes locales (vacances scolaires, jours fériés en raison de fêtes, hivernage...) et pourra proposer des activités nouvelles.
Cependant, à titre d'exemple, on pourrait citer : activités avec un enseignant 5 matinées par semaine et 2 après-midi consacrées au cours de renforcement ou à des activités culturelles ou sportives.

A propos du logement sur place

Les volontaires disposeront d'une chambre dans la maison de l'association ou chez le président spécifiquement. Les deux maisons se trouvent à proximité de l'association et donc du lieu où se dérouleront la majorité des activités (jardin des Lutins, animations, ...).
Attention: la mixité n'est pas admise sauf pour les couples.

A propos de l'alimentation

Les repas seront pris chez le président de l'association, qui habite tout près du lieu des activités.
Ces moments seront autant d'occasion de partage de vie avec une famille sénégalaise, très accueillante et qui parle français.

Des repas végétariens ne sont pas impossibles; ils demandent toutefois une modification de notre organisation et notamment, la prise en charge du salaire de la cuisinière spécialement affectée à la confection de ces repas. Merci de nous consulter au préalable.

Localisation du projet

Niague Peulh est un village d'environ 1800 habitants situé à 40 km au nord-est de Dakar, à proximité du Lac Rose. Comme son nom l'indique, ce village est majoritairement peuplé de familles issues de l'ethnie peule. Cette ethnie pratiquait l'élevage nomade de vaches. Ces familles se sont sédentarisées mais ont conservé leurs coutumes et leurs traditions. On trouve donc beaucoup d'éleveurs et quelques cultivateurs, mais les hommes travaillent aussi comme maçons, journaliers, tâcherons, chauffeurs...quand l'occasion se présente. Les femmes sont mères au foyer, lingères ou tiennent un petit commerce ambulant.

Le village compte quelques boutiques et un petit marché; on y trouve ce qui est nécessaire à la vie quotidienne. Le village de Niaga, plus important et mieux achalandé, se trouve à 3 km. C'est là qu'est implanté le poste de santé le plus proche.

Traditionnellement, les enfants fréquentaient l'école coranique (éducation religieuse) plutôt que l'école "française". La population est donc en grande partie illettrée, parlant peu le français. Un mode de vie traditionnel et l'absence d'instruction font que les adultes accèdent peu à des emplois rémunérateurs. Les familles sont démunies et les jeunes peinent à entrer dans la modernité à laquelle ils aspirent. L'école publique et le jardin d'enfants (initiative privée menée par un enseignant) ont donc un rôle primordial à jouer auprès des jeunes générations. 

A propos des activités de loisirs possibles

Le village est situé à 500 mètres du Lac Rose, curiosité naturelle et ancienne arrivée du Paris-Dakar, où l'on peut admirer le travail des cueilleurs de sel et faire des promenades à dos de dromadaires ou en quad.
Pour les excursions d'une journée, on peut citer : la visite de la ville de Dakar, l'île de Gorée (ancien point de départ des esclaves pour les Amériques), le marché artisanal de Soumbedioune, le marché de Rufisque, le monastère de Keur Moussa, le village de Toubab Dialaw, le port de pêche de Kayar et la réserve de Bandia.

Plus éloigné, on peut visiter l'île de Mar Lodj et le Saloum, Touba (haut lieu religieux), Mbour, Joal et Fadiouth avec leur île aux coquillages et leur baobab géant, et Saint Louis (ancienne capitale coloniale).

Toutes ces excursions nécessitent une journée, sauf Saint Louis pour laquelle il faut prévoir au moins 2 jours.
Elles peuvent se faire en bus, en voitures 7 places ou par l'intermédiaire d'un chauffeur-guide. 

Exigences

Des expériences significatives dans le domaine de l'éducation/animation d'enfants seront demandées aux volontaires souhaitant rejoindre le projet.

A propos du point de rencontre

Le point de rendez-vous se fera à l'aéroport de Dakar où l'un des membres de l'association viendra vous chercher.

Informations supplémentaires sur le projet

Les frais de participation sont de 270€/mois et comprennent l'hébergement, la nourriture, l'adhésion et la participation aux actions de l'association ainsi que les transferts depuis l'aéroport;

Attention: le projet est disponible toute l'année mais il est préférable de ne pas venir les 15 jours qui précèdent la fête de Tabaski, ni pendant le Ramadan.

Le projet est complet jusqu'en Août 2020


Info
send-email Envoyer un mail
lecture-prj Page du projet
Drapeau de Senegaltitle= Senegal:Ecole Keur Fatou Kaba - Soutien scolaire et animations (nouveau partenaire)
Date: Permanent
Project Code: SN-KFK-Ecole Keur Fatou Kaba - 2020
Project Type:Projet educatif,Animation pour les enfants,Travail manuel
Project Fees: 210 EUR
Descriptions:

L'association accueille cette année 450 enfants du préscolaire à l'élémentaire. Elle est située dans la banlieue de Dakar et le projet s'articule autour de l'éducation et de la formation des jeunes du quartier.

Info

A propos de l'organisation locale

L'association accueille cette année 450 enfants du préscolaire à l'élémentaire. Elle est située dans la banlieue de Dakar et le projet s'articule autour de l'éducation et de la formation des jeunes du quartier.

Dans un souci de démocratiser l'informatique, une salle est équipée et les jeunes sont encadrés et initiés au NTIC (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication).

A propos du travail de volontaire

Le volontaire sera amené à :

  • Participer aux cours de soutien à la lecture.
  • Participer aux ATM ( Activités Techniques Manuelles ) : peinture, décoration de la classe, de l'école, fabrication d'objets d'art, découpage, collage, etc...
  • Renforcer les connaissances des jeunes du quartier dans les NTIC (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication). C'est de l'informatique en quelque sorte.
  • Accompagner l'institutrice dans le suivi et la préparation de sa classe.
  • Renforcer les modèles dans les classes.

Tranche d'âge des élèves accueillis à l'école: de 2 ans à 14 ans.

A propos du logement sur place

L'association dispose d'une maison des volontaires et est aussi en contact avec des familles locales qui sont prêtes à accueillir des volontaires.

A propos de l'alimentation

Les frais de participation comprennent la nourriture pendant le projet: 3 repas par jour, y compris pendant le weekend.

Localisation du projet

Le projet est localisé dans la banlieue dakaroise, plus précisément à Medina Gounass dans le département de Guédiawaye.

A propos des activités de loisirs possibles

Dans la région, il y a plusieurs sites à visiter comme :

  • Le parc de Hann
  • L'île de Gorée
  • L'île de Ngor
  • Village artisanal de Soumbedioune
  • Porte du troisième millénaire
  • Monument de la renaissance
  • Toubab Dialaw
  • Le Lac rose
  • Le Phare des mamelles
  • Les îles du saloum

A propos du point de rencontre

Il y a deux possibilités concernant le point de RDV:
- l'association vient vous chercher à votre arrivée à l'aéroport (il faut compter 45 euros supplémentaires pour le taxi entre l'aéroport Blaise Daigne et Médina Gounass).
- vous vous arrangez pour rejoindre le lieu du projet par vos propres moyens

Informations supplémentaires sur le projet

Le projet est ouvert durant toute l'année scolaire, c'est à dire entre octobre et juillet.

Pour différentes raisons, la durée minimum du projet est fixée à 3 mois sur place.

Info
send-email Envoyer un mail
lecture-prj Page du projet