Service Volontaire International - Sauvons l’environnement Sorry this project is not available !

Drapeau de TogoTogo: Sauvons l’environnement
Date: Permanent
Code de projet: TG--Protégeons l’environnement
Type de projet: Projet educatif,Projet environnemental,Animation pour les enfants,Projet social
Frais de participation au projet: 330 EUR
Documents du projet: Projet_AHJV_2017.docx ;
Descriptions :

A propos de l'organisation localeL’AHJV est une association fondée en 2005 à Tsévié, localité située à 35 km au nord de la capitale Lomé où se trouve son siège social et sa maison d’accueil. C’est en 2008 qu’elle est reconnue officiellement comme association à but non lucratif. C’est une association humanitaire de solidarité internationale, elle œuvre dans le domaine social et plus précisément dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’environnement, de l’animation et de l’assistance sociale aux populations. Elle intervient dans diverses localités qui sont dans le besoin comme Tsévié, Vogan, Kouniko… Elle dispose d’une équipe d’animateurs qui ont suivi des formations dans ses divers domaines d’intervention et répondant aux besoins du secteur. Depuis sa création elle a vu au fil des années des volontaires français, italiens, belges, canadiens, suisses et australiens. Par ailleurs, elle possède des antennes en France (AHJV France), Italie et Canada.

A propos du travail de volontaire

Cadre : La protection de l’environnement reste une priorité au Togo. Les dépotoirs sauvages sont très nombreux, les ordures jonchent les rues. C’est une pollution visuelle et odorante. Même si les grandes villes ont fait des efforts, les gens ne sont pas assez sensibilisés à cette pollution et les maladies liées à celle-ci sont très nombreuses. L’AHJV met donc en place différentes activités pour essayer de pallier à ce problème : sensibilisation dans les écoles, distribution gratuite de poubelles dans les écoles et lieux publics, balayage de masse des rues…

Projet : Le volontaire pourra participer ou même présenter lui-même les ateliers de sensibilisation avec l’accord préalable de l’AHJV. Il devra donc connaître les causes et les conséquences de la pollution liée aux déchets rejetés dans la nature.

Remarque : Ce projet est très important pour la faune et la flore du pays. Les populations touchées par les maladies étant pauvres, certaines ne peuvent se soigner, ce qui peut entraîner des complications pour beaucoup d’entre eux. Par ailleurs, ce projet peut avoir des effets multiplicateurs et sensibilise les jeunes.

A propos du logement sur placeLa plupart du temps les volontaires seront à Tsévié, à la maison AHJV, dans les conditions basiques. Un matelas, un oreiller et un ventilateur à disposition. Ainsi que des toilettes sèches et une douche dite au sceau, l’eau n’étant pas courante, il faut puiser l’eau pour la vie au quotidien, cuisine, vaisselle, lessive à la main… Apporter un drap et une moustiquaire.

A propos de l'alimentationLes plats seront des spécialités européennes et togolaises, préparés tous ensemble, volontaires et animateurs. Les plats seront choisis également en concertation afin que chacun soit satisfait.

Localisation du projetTsévié et villages environnants

A propos des activités de loisirs possibleAfin d’optimiser le séjour ainsi que le travail du volontaire, voici quelques informations à prendre en compte avant le voyage : • Avoir 18 ans (si encore mineur, accord des parents exigé) ; • L’association prône l’échange culturel, le partage des connaissances, la convivialité et le respect d’autrui. En ce sens, tout volontaire doit respecter toute personne qui vit sur le chantier (volontaires locaux, habitants des villages, volontaires étrangers…), à accepter l’autre dans sa singularité, avec ses différences économiques, culturelles, morales… • Chacun est libre d’exprimer son ressenti et de proposer ses idées afin de se sentir le plus à l’aise possible et tout ça dans le respect de l’autre ; • La vie en communauté implique certaines règles concernant les tâches ménagères, chacun doit y mettre du sien pour une bonne harmonie ; • Chaque semaine un point sera fait avec le volontaire sur le déroulement de la mission, son ressenti, ses envies, propositions… Dans le même objectif, une réunion journalière est organisée si possible par l’animateur ou le chargé du chantier ou du stage en fin de journée ; • Le ou la volontaire s’engage à élaborer un rapport d’activité détaillant les actions menées durant sa mission ainsi qu’un témoignage concernant la vie en communauté (vie au logement, activités, week-end). Il précisera ses impressions et sentiments sur les sujets.

ExigencesAfin d’optimiser le séjour ainsi que le travail du volontaire, voici quelques informations à prendre en compte avant le voyage : • Avoir 18 ans (si encore mineur, accord des parents exigé) ; • L’association prône l’échange culturel, le partage des connaissances, la convivialité et le respect d’autrui. En ce sens, tout volontaire doit respecter toute personne qui vit sur le chantier (volontaires locaux, habitants des villages, volontaires étrangers…), à accepter l’autre dans sa singularité, avec ses différences économiques, culturelles, morales… • Chacun est libre d’exprimer son ressenti et de proposer ses idées afin de se sentir le plus à l’aise possible et tout ça dans le respect de l’autre ; • La vie en communauté implique certaines règles concernant les tâches ménagères, chacun doit y mettre du sien pour une bonne harmonie ; • Chaque semaine un point sera fait avec le volontaire sur le déroulement de la mission, son ressenti, ses envies, propositions… Dans le même objectif, une réunion journalière est organisée si possible par l’animateur ou le chargé du chantier ou du stage en fin de journée ; • Le ou la volontaire s’engage à élaborer un rapport d’activité détaillant les actions menées durant sa mission ainsi qu’un témoignage concernant la vie en communauté (vie au logement, activités, week-end). Il précisera ses impressions et sentiments sur les sujets.

A propos du point de rencontreAéroport International de Lomé, les membres de l’association viennent chercher les volontaires à la sortie, et ensuite le taxi de l’association ramène le ou les volontaire(s) jusqu’à Tsévié (environ 30 min de route).

Informations supplémentaires sur le projetL’association n’étant pas financée par l’Etat, les frais de participation l’aident donc à continuer ses activités. Ces frais de participation sont à régler en francs CFA ou en euros. Si le volontaire reste plusieurs mois, le règlement se fera mois par mois s’il le souhaite. Les frais sont demandés en début de chantier, dans les premiers jours suivant l’arrivée. Les frais de participation s’élèvent à 330€ par mois et comprennent : • les frais d’inscription • la nourriture pour les trois repas de la journée • le papier toilette, l’eau, l’électricité • l’accès à un ordinateur et une clé internet que le ou la volontaire doit recharger à ses frais • les trajets à l’aéroport du volontaire • location du logement En aucun cas l’argent de ce budget ne peut être utilisé à des fins personnelles pour l’un des animateurs. Excursions : Pour les sorties, les week-ends ou séjours, tous les frais sont à la charge du volontaire ainsi que ceux de l’accompagnateur. Un budget prévisionnel est alors fait avec le volontaire. A la fin de l’excursion, un compte rendu est effectué. Durée minimale : 1 mois

(Note: Vous êtes logé(e) par notre partenaire local pendant le projet. Au cas où vous arrivez avant le debut du projet, vous pourrez réserver une chambre ici.)



Retour au moteur de recherches

Retour vers le site principal