Pays

Type de projet

Durée
Date de début:
Date de fin:
Drapeau de BrésilBrésil: Tocando Volunteering
Date: Projet Permanent
Code de projet: BR-ITV-ITV_2
Type de projet: Projet social
Frais de participation au projet: 420 EUR
Fiche pays_Brésil.pdf ;
Descriptions:

L'Institut « Tocando em você » (ITV) est une association à but non-lucratif créée en 2000 par le groupe Educart dont le but est de démocratiser des activités culturelles par le biais d’actions éduca .... Info

A propos de l'organisation locale

L'Institut « Tocando em você » (ITV) est une association à but non-lucratif créée en 2000 par le groupe Educart dont le but est de démocratiser des activités culturelles par le biais d’actions éducatives, artistiques, thérapeutiques, technologiques et professionnelles. 
En 2009, ITV est devenue un des « Ponto de cultura » (lieu culturel) de la ville de Rio De Janeiro. Depuis lors, toutes leurs programmations artistiques ont été proposées gratuitement à 200 enfants et jeunes âgés de 2 à 21 ans. De plus, l'association a rendu service aux artistes qui ont contribués au développement de la programmation. On estime que chaque année plus de 5 000 personnes parmi les artistes et les participants prennent part aux programmations d’ITV. Les activités d’ITV sont tenues dans des salles de classe au sein de l’institution et dans les communautés environnantes (favelas). 
ITV s’engage à renforcer la communauté, en insistant et en développant les compétences de la population locale, en l’encourageant à jouer une responsabilité et un rôle actifs pour son propre développement. L'ITV encourage la transformation sociale et culturelle à travers la création et le développement de programmes pluridisciplinaires destinés aux communautés à faible revenu du quartier de Tijuca. 
Les publics cibles sont les enfants et les jeunes de 14-21 ans ainsi que leurs familles y compris ceux ayant des besoins particuliers. De plus, l’ITV propose des activités aux adultes et aux seniors via des mouvements sociaux, des événements, des campagnes et des projets. 
Toute personne mineure rejoignant ces projets sociaux doit être inscrite et fréquenter une école publique ou doit participer à au programme de réinsertion scolaire pédagogique (Social ICU). L’objectif à court et moyen terme est de les réorienter pour qu'ils aillent en cours au sein d’écoles locales. 
Le quartier de « Tijuca » se situe dans une zone fortement concentrée de communautés pauvres, appelée Grande Tijuca. Cette zone affiche des indices montrant de grands contrastes sociaux entre la classe moyenne et les pauvres. Dans 29 communautés (favelas) la classe pauvre représente 13 % de la population totale du quartier c’est-à-dire 48 708 000 habitants. Plus précisément, Grande Tijuca est un quartier ayant des besoins d’initiatives sociales pour les jeunes car 64% de la population est âgée de moins de 39 ans, et 30 % ont moins de 19 ans. En ce qui concerne le niveau d'éducation, 32% n'ont suivi que l’enseignement primaire. L'Institut « Tocando em você », grâce à son approche pluridisciplinaire, propose à cette population socialement exclue une intégration convergente : culture, éducation, thérapie, insertion professionnelle. 
Démocratiser l’accès à l’information, l’éducation, la culture, la technologie, les loisirs créatifs et la santé par le biais de la mise en oeuvre de programmes sociaux destinés à valoriser et à promouvoir le changement personnel et collectif des enfants, des jeunes et des nécessiteux de par des actions continues et périodiques.

Tous les projets de l'ITV sont motivés par le constructivisme et l'éducation artistique. Les sessions et les cours sont regroupés par modules de façon collective et/ou de manière individualisée selon l'âge et les particularités des bénéficiaires.

La méthodologie de « Tocando em você » est basée sur le développement de l'intelligence émotionnelle par le biais des arts, en garantissant la liberté d'expression construite par une grande pratique sociale. La structure de l'association fonctionne selon un modèle de gestion démocratique qui intègre les professionnels de l'éducation, de la santé, de la technologie, ainsi que de toute forme d’art. L’ITV compte 29 professionnels : 
1 psychologue, 1 psychomotricien, 1 orthopédiste, 2 professeurs de théâtre, 1 acteur, 1 accompagnateur volontaire, 4 professeurs de musique, 2 professeurs d’art, 2 professeurs de danse, 2 enseignants spécialisés, 2 employés administratifs, 3 travailleurs sociaux, 1 chef de service éducatif, 2 employés chargés de production culturelle, 1 chargé de communication, 1 directrice artistique et de production, etc.

L'ITV considère le programme de volontariat comme l'occasion d'accueillir des personnes dynamiques d'autres régions du monde, et de poursuivre un engagement commun qui est de développer l'éducation publique pour tous à travers toute forme d'art. En participant à aux projets, les volontaires pourront travailler ensemble avec les jeunes défavorisés de la société et apprendre à accepter tout le monde en tant qu’individu unique et de qui on peut apprendre. L'Instituto « Tocando em você » existe depuis 20 ans et le TVR offre à ses participants une ouverture au travail social international et à l'engagement civique, en utilisant l'expérience des artistes et des travailleurs sociaux impliqués dans l'association. Ainsi, tous les volontaires TVR établiront des relations et interagiront avec des professionnels de l’ITV, impliquant des échanges interculturels qualifiés, basés sur le dialogue, le respect mutuel et le désir de préserver l'identité culturelle de chacun.

A propos du travail de volontaire

Le volontaire sera amené à travailler à la fois sur des projets éducatifs et artistiques avec de jeunes artistes de l’ITV (14-18 ans), mais aussi sur des projets sur les droits de l'homme et de l'enfant, ainsi que sur des projets de production culturelle et sociale. 

Le volontaire participera à des activités artistiques proposées aux enfants ITV atteints de handicaps ou collaborera avec les enseignants et les artistes de l'association au cours du premier mois. Il pourra également participer à des activités artistiques proposées par l'école Tempo de Infância. Cette école qui fait partie de l’ITV s'adresse aux enfants de 2 à 12 ans, handicapés ou non.

L'idéal est que le volontaire arrive à l'association avec un pré-projet qui a été planifié avant son arrivée avec les autres volontaires et le coordinateur qui l'accompagnent et qui corresponde aux besoins d'ITV. Il peut également s'agir d'accompagner l'équipe de l’ITV dans les phases de préproduction, de production et de postproduction pour créer des produits culturels. Ainsi, il participe à la gestion, à l'organisation et à la communication du projet social de l’ITV. 

Tâches possibles du volontaire :

  • aider les enseignants dans les activités artistiques avec les enfants ;
  • proposer et rédiger un projet d'art en portugais pour développer de nouvelles compétences pour les jeunes artistes ;
  • participer à l'atelier artistique lié au projet toutes les semaines ;
  • possibilité de donner des cours d'anglais ;
  • assister à la collecte de fonds et les partenaires financiers (offre/concours) ;
  • participer à la recherche de partenaires artistiques ;
  • développer des outils de communication au sein de l'organisation (réunions, détails techniques, rapports, documents d'archivage) ;
  • à la fin du projet, compléter un sondage sur la satisfaction des projets et recevoir votre certificat.

A propos du logement sur place

Les volontaires sont logés dans un appartement près de l'association. Le logement est équipé d'une cuisine, d'une salle de bain commune, d'un salon commun et d'une chambre avec lits doubles. Au Brésil, ce type d'hébergement s'appelle « republica » et est la forme la plus courante d'hébergement pour étudiants. Cela facilite le contact avec d'autres jeunes, la possibilité de se faire de nouveaux amis, de partager des intérêts, d'apprendre des autres et de vivre dans des conditions locales. Les logements sont situés dans une zone sécurisée de Rio de Janeiro, et les volontaires reçoivent une clé qui leur permet d'entrer et de sortir quand ils le veulent.

L’ITV offre le déjeuner le jour où les volontaires doivent participer aux ateliers artistiques le matin. Les volontaires mangent tous les jeudis et vendredis à la cantine partenaire de l’ITV.

A propos de l'alimentation

Nourriture & Restaurants : 

  • Le plat traditionnel s’appelle « Prato Feito » et ressemble à un plat typique brésilien : « Feijoada ». Les offres locales, qui sont en général incluses dans chaque repas, comprennent le farofa, les haricots et le riz, le bœuf ou le poulet ;
  • Chercher un restaurant où il y a beaucoup de personnes du coin qui mangent. Il y a des chances pour que la nourriture soit délicieuse et à prix raisonnable (+/- 6€).
  • Boire uniquement des boissons embouteillées et éviter l’eau du robinet, les fontaines à soda, ainsi que les glaçons.
  • Ne manger que des aliments qui ont été complètement cuits, ainsi que des fruits et des légumes crus que vous aurez vous-même épluchés.
  • Éviter les salades fraîches, sauf si les légumes sont lavés avec de l’eau purifiée.

Localisation du projet

Rio de Janeiro est surnommée « Cidade Maravilhosa » (Cité Merveilleuse). La beauté de Rio de Janeiro dépasse tout ce que l'on peut imaginer : aucun site urbain dans le monde ne présente une telle succession de baies et de plages au pied de montagnes abruptes et de la plus grande forêt urbaine du monde. C’est un endroit magique ! La ville animée de Rio est l’une des destinations touristiques les plus populaires et appréciées depuis des décennies. Son centre-ville dynamique regorge de culture et déborde d’un sens profond de l’histoire et de l’héritage. Rio, comme chacun le sait, est la deuxième plus grande ville du Brésil et la troisième plus grande métropole dans toute l’Amérique du Sud. C’est la ville la plus visitée de l’hémisphère sud et c’est une attraction impressionnante et mémorable pour des visiteurs du monde entier. 
Cependant, Rio de Janeiro est fortement inégalitaire. Ceci est visible dans son paysage urbain où des favelas côtoient des quartiers riches, mettant au jour la profonde injustice sociale.

Exigences

Les projets TVR sont ouverts à tout individu âgé d'au moins 18 ans.

L'école est fermée pendant les grandes vacances (décembre/janvier) et pendant le carnaval (février).

Informations supplémentaires sur le projet

Sécurité : Les volontaires sont encouragés à sortir dehors et à profiter de leur nouvel environnement ! Cependant, il est important que les volontaires suivent les conseils suivants afin d’éviter le danger :
  • prendre les mêmes précautions qu’à la maison ;
  • fermer toujours les véhicules laissés sans surveillance, ne pas laisser les bagages sans surveillance dans un lieu public ;
  • ne rien d'objets importants ou de valeur ;
  • éviter d’utiliser un smartphone dans la rue ;
  • ne pas faire de stop ;
  • n’emporter aucun papier important avec soi lorsque ce n’est pas nécessaire ;
  • ne pas porter de bijoux ni d’objets de valeur dans des lieux publics très fréquentés ;
  • ne pas s’arrêter pour parler aux étrangers ou pour indiquer le chemin aux voitures de passage ;
  • rester dans des rues éclairées et fréquentées et se tenir à l’écart des petites rues ou des allées ;
  • prendre le bus dans une zone fréquentée plutôt qu'à un arrêt de bus où il n'y a personne ;
  • éviter les parcs, les bois ou tout autre zone isolée (ou marcher de l’autre côté de la rue) ;
  • faire de son possible pour ne pas marcher seul, surtout si vous êtes une femme ;
  • être accompagné par un ami. Ne pas se faire accompagner par un étranger !

Que faut-il amener ? Il n'y a pas de liste parfaite ! Ce ne sont que quelques suggestions pour que les volontaires fassent leur propre liste en gardant à l’esprit que l’expérience est propre à chacun. 
  • privilégier les cartes de crédit aux espèces ( les distributeurs automatiques sont nombreux) ;
  • des pulls/un manteau - Il ne fait pas TOUJOURS chaud à Rio ;
  • stock de médicaments sur ordonnance (si nécessaire) ;
  • ceinture porte-billets ;
  • des bouteilles d’eau ;
  • des photos de la famille, des amis et de la maison (nous serons enchantés de voir vos photos) ;
  • un dictionnaire ;
  • un chapeau/une casquette ;
  • un sac de couchage (si vous voulez faire de la randonnée) ;
  • crème solaire ;
  • un guide de voyage ;
  • une double dose d’humour, de patience et des sourires !
  • un répulsif anti-insectes.
  • Ne pas oublier d’emporter une copie de la preuve d’assurance internationale. En cas d’urgence médicale, elle s’avérera nécessaire !
  • un adaptateur : au Brésil, comme dans de nombreux autres pays d’Amérique, l’alimentation électrique est de 110-120V, 60Hz. Les appareils électroniques d’Europe ne peuvent pas être utilisés, à moins de s’en servir avec un transformateur. Les prises à deux broches sont les prises standard. Vous pouvez apporter un transformateur (220V"110V) de chez vous ou également en acheter un au Brésil.

Argent et change : La devise du Brésil est le réal (R$). Les visiteurs ayant besoin de changer des dollars/des euros sont encouragés à le faire à leur hôtel ou dans les banques principales qui sont en général les endroits les plus sûrs. Des distributeurs automatiques sont disponibles dans les banques, certains centres commerciaux et stations-service en zones urbaines et touristiques. Cependant, il faut être prudent lorsqu’on utilise un distributeur automatique, étant donné qu'il se trouvent en général dans des zones non-contrôlées ou à proximité de celles-ci et que des criminels peuvent facilement vous voir retirer de l’argent. Les chèques de voyage sont acceptés dans quelques grands hôtels et peuvent également être changés en devise locale dans des bureaux de change autorisés (« casas de cambio »). Changer de l’argent sur le marché noir dans la rue peut être dangereux et fortement déconseillé. Changer de l’argent en petites coupures si possible, étant donné que les commerçants n’auront peut-être pas de monnaie sur une grosse coupure. Les chèques de voyages, cartes Visa et Mastercard sont acceptés dans la plupart des magasins, restaurants et hôtels dans les villes et complexes touristiques principaux. Les cartes bancaires les plus communes sont généralement acceptées dans les hôtels, restaurants, magasins et autres commerces dans les zones urbaines et touristiques. Vous devrez peut-être présenter votre passeport lorsque vous utiliserez une carte bancaire. 


Transports publics : A Rio de Janeiro, les bus sont le principal moyen de transport public. Il y a près de 440 lignes de bus municipales au service de plus de quatre millions de voyageurs chaque jour, en plus des lignes intercity. Bien que la politique des transports de Rio soit bon marché, elle est en train de se tourner vers les trains et le métro afin de réduire les embouteillages en surface et d’augmenter la capacité de transport. 
Rio de Janeiro a deux lignes de métro (Metrô Rio) de 57 kilomètres et 41 stations, ainsi que plusieurs lignes de trains de banlieue. Les projets futurs comprennent la construction d’une troisième ligne de métro en direction de Niterói et São Gonçalo avec un tunnel sous-marin sous la Baie de Guanabara afin de compléter le service traversier actuellement en place là-bas. Le métro est le mode de transport public le plus sûr et le plus propre de Rio. 
Les deux lignes desservent la ville tous les jours. La première ligne va de General Osório dans le quartier d’Ipanema jusqu’à la station Uruguai dans le quartier de Tijuca. La seconde ligne part de Botafogo, partage dix de ses stations avec la première ligne, et se termine à Pavuna dans le nord de Rio. Le métro est en service à partir 5h du matin jusqu’à minuit du lundi au samedi et de 7h du matin à 23h les dimanches et jours fériés. On peut acheter des tickets de métro dans les stations de train et faire l’achat de tickets individuels ou de cartes rechargeables. On peut également acheter des tickets de métro dans des bus faisant des correspondances vers des endroits éloignés du métro. La combinaison avec les bus est possible sous différentes formes : un ticket de métro et de bus combiné pour un même voyage est disponible pour certaines lignes moyennant le paiement de frais supplémentaires. C’est ce que l’on appelle l'Intégration Expresse (Integração Expressa) et Expreso Barra. L’autre possibilité est de prendre le Métro en Surface (Metro na Superficie) sans frais supplémentaires. De plus, il y a également les BHNS (bus à haut niveau de service) et le tramway, mis en place pour les Jeux olympiques de 2016.

Drapeau de BrésilBrésil: Casa Madre Giovanna
Date: Projet Permanent
Code de projet: BR-CMG-I_CAMAD-2017
Type de projet: Animation pour les enfants,Projet social
Frais de participation au projet: 370 EUR
Descriptions:

Le projet Casa Madre Giovanna a été créé en 1995 par une congrégation catholique dans le but d’apporter un soutien aux enfants défavorisés des rues. Info

A propos de l'organisation locale

Le projet Casa Madre Giovanna a été créé en 1995 par une congrégation catholique dans le but d’apporter un soutien aux enfants défavorisés des rues.

Le projet accueille près de 120 enfants et adolescents âgés de 6 à 16 ans, divisés en groupes en fonction de leur âge. Ils viennent tous de la communauté locale et de familles vulnérables. L'objectif de cette association est de permettre à ces enfants de développer des compétences personnelles et sociales, des connaissances et des valeurs.  L'association leur permet également de rester dans un endroit sûr, tout en soutenant les mères pour qu’elles aient un emploi stable.

Casa Madre Giovanna encourage la socialisation, la créativité, les compétences et les centres d’intérêts des enfants par le biais du sport, d’ateliers, de moments fraternels, de visites culturelles et d’activités éducatives et pédagogiques.  

A propos du travail de volontaire

Tâches possibles du volontaire : 

  • assister les éducateurs lors des différentes activités ;
  • participer aux jeux et aux sports avec les groupes ;
  • échanges avec les enfants ;
  • soutien scolaire lors d’activités spécifiques en fonction de leur âge (lecture, apprentissage de l’écriture, devoir, dessin, etc.) avec un plus petit groupe d'enfants.

Le volontaire pourra choisir l’âge du groupe avec lequel il veut rester ou changer de groupe en fonction des activités organisées. Par exemple, avec un groupe d’enfants âgés de 5 à 7 ans, il peut leur apprendre à dessiner, à lire et à écrire (étant donné qu’ils ont des besoins spécifiques), leur apporter un soutien individualisé et donner de l’attention à chaque enfant.

Pour les enfants plus âgés, il peut être utile pour l’informatique et il peut également proposer et organiser de nouveaux ateliers en fonction de ses intérêts, de ses compétences et des besoins du projet. Quelques exemples :

  • ateliers d’apprentissage (langues étrangères, exercices, devoirs) ;
  • de musique (percussions, créer un instrument à partir d’objets à recycler ou d’objets de la vie quotidienne, chant, etc.) ;
  • de danse, d’art, de théâtre et d’expression corporelle ;
  • de sports et d’activités récréatives, de jeux ;
  • d’activités pédagogiques en général ;
  • Le volontaire sera également présent lors des repas des enfants et on pourra parfois demander sa participation à la cuisine ;
  • Il devra aller rencontrer les familles des enfants dans les favelas avec le coordinateur afin de découvrir leur réalité. 

A propos du logement sur place

Le volontaire logera chez une famille d’accueil où il mangera également lorsqu’il ne sera pas sur le lieu du projet. Toutes les familles d’accueil sont des volontaires et ne reçoivent pas d’argent pour leur accueil. Ils veulent accueillir les volontaires pour découvrir d’autres cultures et vivre un échange culturel, ou parce qu’ils ont eux aussi voyagé à l’étranger dans le passé ou veulent pratiquer d’autres langues. Le terme famille englobe plusieurs réalités. En effet, il peut s’agir d’un couple de personnes âgées, d’étudiants, de mère/père célibataire ou encore d’une famille recomposée. 

A propos de l'alimentation

Durant la semaine, tous les volontaires déjeuneront et prendront le repas du soir dans la famille d’accueil. Ils recevront le repas du midi sur le lieu du projet durant la semaine. Il est également possible d’avoir des collations durant la journée pendant le projet. Le weekend, tous les volontaires mangeront avec la famille d’accueil. Les volontaires seront comme un membre de la famille et devront donc s'habituer à la nourriture locale et ne pas s'attendre à ce que les repas soient prévus spécialement pour eux. Il est également possible que les volontaires doivent cuisiner leurs propres repas en fonction de la famille d’accueil. 

Localisation du projet

Le projet se déroule au Campo da Tuca District, un quartier pauvre aux multiples problèmes sociaux : travail des enfants, grossesses précoces et toxicomanie. 

A propos des activités de loisirs possibles

Porto Alegre est une ville très active d’un point de vue culturel. Il y a beaucoup de musées et de galeries à visiter gratuitement. Plusieurs événements sur différents thèmes sont organisés tout au long de l’année dans les rues de la ville (brocantes, food trucks, festivals de musique, etc.).

L’état de Rio Grande do Sul est l’état qui se trouve le plus au sud du pays. Vous pourrez y visiter plusieurs lieux naturels comme le parc naturel d’Aparados da Serra, des plages, etc. Cet endroit est également proche des chutes d’Iguazú. Pour vous donner une petite idée, Rio Grande do Sul est plus proche de l’Uruguay et de l’Argentine que de Rio de Janeiro. 

A propos du point de rencontre

L'association viendra chercher le volontaire à l'aéroport. 

Informations supplémentaires sur le projet

370€ pour quatre semaines. Les volontaires commenceront le premier lundi du mois. L'aéroport d'arrivée est « Salgado Filho » à Porto Alegre.


Retour vers le site principal