fbpx

Héberger nos volontaires internationaux

En coordonnant l’accueil de volontaires étrangers sur des projets associatifs locaux, le SVI offre de nombreuses opportunités aux jeunes provenant des quatre coins du monde de participer à des projets d’inclusion et de mixité sociale ainsi qu’à des échanges interculturels. C’est pourquoi le SVI recherche activement des familles (ou des étudiants) qui seraient prêtes à héberger un volontaire international.

Devenir famille d’accueil demande une certaine responsabilité, mais cela n’est rien à côté de l’apport culturel que cela peut apporter aux membres de votre famille. En devenant famille d’accueil, vous faites non seulement preuve de solidarité mais vous permettez aussi à un volontaire de vivre une expérience unique au sein de votre famille. Vous lui permettez de découvrir une nouvelle culture qui est la vôtre et qui est bien entendu une des motivations pour lesquelles les volontaires s’engagent dans cette aventure. Au quotidien, vous aurez également l’occasion de côtoyer et de connaitre une autre culture en restant à la maison !

Nos volontaires, filles ou garçons, peuvent venir de plus de 70 pays et ont entre 18 et 35 ans (la moyenne d’âge est de 23 ans). Tous nos volontaires viennent afin de travailler bénévolement pour une association locale en s’imprégnant d’une nouvelle culture. Ces volontaires ont pris eux-mêmes l’initiative de partir faire d’un projet de volontariat à l’étranger. Ce sont des jeunes qui cherchent à ouvrir leur esprit, à améliorer leur capacité d’adaptation et à découvrir de nouveaux horizons.

Sachez qu’avant de sauter dans l’avion pour venir vous rejoindre, les volontaires ont suivi une préparation à l’échange culturel. Par ailleurs, avant l’arrivée du volontaire, les familles ont également droit à une séance d’information.

Durant la journée, le volontaire consacre +/- 8 heures par jour à un projet de volontariat dans votre région. Vous n’avez donc pas à vous soucier de lui tout au long de la journée car il sera au siège de l’association d’accueil qui se trouve, dans l’idéal, à une distance raisonnable de votre domicile permettant au volontaire de s’y rendre à pied, à vélo ou en transport en commun. Il sera demandé au volontaire de participer activement à la vie de la famille (aider aux tâches ménagères communes, prendre soin de sa chambre, faire sa lessive, etc) et de rendre service (ex: garder les enfants de temps en temps).

Vous pouvez accueillir un volontaire pour un projet à court terme (deux semaines environ) ou à long terme (plusieurs mois). Que vous soyez un couple, avec ou sans enfants, jeune ou retraité voire même étudiant au grand coeur ou famille monoparentale, cela n’a pas d’importance, vous pouvez accueillir un volontaire. Il n’y a pas de famille type ! Cependant, toutes nos familles ont en commun une ouverture d’esprit et une curiosité de connaître un jeune étranger. Ce qui est important pour nous, c’est surtout votre envie d’intégrer le volontaire chez vous, de lui faire découvrir votre région et votre culture.

D’un point de vue matériel, le volontaire accueilli doit pouvoir disposer d’une chambre ou d’un espace privé de 10 m² minimum, équipé(e) d’une fenêtre donnant sur l’extérieur et, dans l’idéal, avoir la possibilité de se connecter à internet.

En acceptant un volontaire au sein du foyer, la famille d’accueil s’engage à l’aider à s’intégrer dans son nouveau cadre de vie. Accueillir un volontaire ne change en rien le fonctionnement de votre famille. Vous devez le considérer, tout simplement, comme un membre à part entière de votre famille. Il devra s’adapter à votre style de vie et se plier aux règles et habitudes de la famille. L’environnement familial sera ainsi l’occasion pour le jeune d’être en immersion complète dans la culture locale.

Dès ses premiers jours, faites en sorte de montrer au volontaire où se trouve l’association avec laquelle il effectuera son projet de volontariat. Vous pouvez également lui donner les informations pratiques dont il aura besoin rapidement, comme par exemple en lui expliquant comment fonctionnent les transports en commun. Cela lui permettra d’avoir, dés le début, des points de repère.

Tout en hébergeant un volontaire, vous lui offrez également l’opportunité unique d’accomplir des projets sociaux près de chez vous. Vous aiderez également une association non-lucrative dans votre région à accueillir un volontaire.