Madagascar

Plus grand territoire du sud-ouest de l’Océan Indien, Madagascar est la quatrième île du monde de 587 000 km², soit l’équivalent de la superficie de la France et de la Belgique réunies, et avec 5.500  km de côtes.  Sa population est de l’ordre de 22 millions d’habitants. Fortement marquée par son insularité, au niveau géographique et culturel, Madagascar a connu des mouvements de population dans l’océan Indien qui ont permis l’élaboration de cultures malgaches, à la fois produit des échanges commerciaux et résultat de processus internes

Ce pays dispose de nombreuses ressources : Madagascar se présente comme un territoire à méga-diversité biologique : le pays concentre en effet un nombre élevé des espèces végétales et animales mondiales (12 000 espèces de plantes et 1 000 espèces de vertébrés – mammifères, reptiles, amphibiens, oiseaux) dont la plupart sont endémiques à la grande île (près de 10 000 pour les plantes et près de 1 000 pour les vertébrés). Le nombre des espèces végétales et animales ainsi que leur taux d’endémicité font de la biodiversité malgache un bien public mondial, c’est-à-dire un bien dont la possibilité qu’il disparaisse concerne le monde entier, alerté par les scientifiques relayés par les ONG et les médias. En effet, 90% des espèces existant sur Madagascar n’existent nulle part ailleurs sur le globe. Cela siginifie que si elles disparaissent de l’île, elles disparaissent de la planète… Madagascar est par ailleur une destination touristique, notamment pour les personnes attirées par les lémuriens (des primates plus anciens que les singes), les caméléons et les grenouilles, les tortues et les baleines à bosse ou encore les baobabs du sud de Madagascar. En parlant de lémuriens, il en existe en fait plus de 100 espèces et sous-espèces différentes et toutes sont vénérées par les habitants de l’île. La biodiversité est telle que certains surnomment l’île “le huitième continent”.  Petit point noir cependant, depuis l’arrivée de l’Homme sur l’île il y a 2500 ans, 90% des forêts ont disparu dont une grande partie dans les 50 dernières années…

N’oubliez surtout pas de goûter la cuisine traditionnelle malgache ! Principalement accompagnés de riz, les plats malgaches sont connus pour être délicieux et riches. On peut citer le Hen’omby Ritra (viande de zébu cuite sans eau) ou encore le Tsaramaso.

De manière générale, le pays est très bon marché. Si l’on accepte de vivre simplement, on peut facilement s’en sortir pour environ 15 euros par jour. Voici quelques exemples :

Produits de base Prix en Euros / Ariary Malgache
1L d’eau (bouteille) 0,57 € / 2 065 MGA
1 repas (2 plats) 5 € / 18 119 MGA
1 ticket de bus 0,33 € / 1 195 MGA

Attention ! Dans certains endroits, les prix sont encore indiqués en Francs malgaches, veillez à demander au vendeur si jamais vous avez un doute !

Pour plus d’indications : cliquez ici.

Le partenaire local du SVI, l’ASEFEMA, a été créée en 1998 à l’issue d’une initiative de jeunes intellectuels multidisciplinaires sortant de l’université de Madagascar. Elle a pour objet social d’éduquer et former des enfants, adolescents et femmes maltraités. La création de l’association est née du souhait de quelques universitaires multidisciplinaires de redresser Madagascar de l’extrême pauvreté dans lequel il vit. En 1998, l’association a été formalisée et ses membres ont mis en place des activités pour financer l’éducation d’enfants en difficulté. Pour l’association, l’éducation se trouve au coeur de tout redressement social, économique, culturel, c’est pourquoi, elle met au premier plan l’enseignement et l’éducation sous toutes ses formes.

SPV-Felana est une association qui oeuvre pour le développement social. Un de ses objectifs est l’amélioration des conditions de vie des familles en situation financière difficile par la mise en place d’une école accueillant des enfants issus de ces familles.

 

L’Association Emmanuel souhaite facilier l’accès à l’école primaire à tous les enfants, filles et garçons, en payant la scolarité (écolage, assurances, fournitures scolaires) par l’intermédiaire de parrainages. L’amélioration du français est un gros plus pour la réussite ultérieure car le français et la langue de l’enseignement secondaire et supérieur.

PROCEDURE A SUIVRE POUR L’OBTENTION D’UN VISA

Un visa court séjour de moins de trois mois non transformable ou un visa d’une durée d’un mois transformable en long séjour est obligatoire pour tous nos volontaire. Bien qu’il soit possible d’obtenir le visa à l’arrivée, nous vous conseillons de le prendre avant votre départ directement au consulat de Madagascar. Si vous comptez rester plus de trois mois, nous vous conseillons de prendre un visa ‘transformable’ qui est extensible une fois sur place. Par ailleurs, votre passeport doit être valide 6 mois au-delà de la date envisagée de fin de séjour sur le territoire. Un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé des volontaire en provenance d’un pays où il y a un risque de transmission de cette maladie.

Naturellement, nous vous invitons à consulter le site de l’ambassade avant tout départ afin de vous tenir informé des éventuelles modifications.

Av. de Tervueren 276 , 1150 WOLUWE-SAINT-PIERRE
+32 2 770 17 26
+32 2 772 37 31
Site internet : http://www.madagascar-embassy.eu
Courriel :​ info@madagascar-embassy.eu

4, avenue Raphaël
75016 Paris
Téléphone : +33 (0)1 45 04 62 11
Fax : +33 (0)1 45 03 58 70
Site internet : www.ambassade-madagascar.fr
Courriel : accueil@ambassade-madagascar.fr

32, avenue Riant-Parc
Geneva
1209

Téléphone: 022 740 16 50

Fax: 022 740 16 16

Nous vous conseillons également de vous rendre sur le site du Ministère des Affaires étrangères pour consulter les conseils par pays.

En Belgique: ici

En France: ici

Liste des projets disponibles à Madagascar

(Pour voir la liste des projets en mode plein écran, cliquez ici)