fbpx

Confinement… là-bas.

Posted by: Isabelle Category: Non classé 2 Post Date: 2020-04-02

Confinement… là-bas.

Là-bas, c’est en Arménie. Là-bas, Ossanna, notre volontaire dans le Cadre du Corps Européen de Solidarité, est confinée. Et heureuse. 

Ossanna a rejoint le Republican Pediatric Rehabilitation Center. Elle participe à l’animation d’activités avec des enfants porteurs de handicap physique. Animer, occuper, faire progresser, éduquer, sont autant de tâches de son projet, vers un but recherché: celui d’amener les enfants à se sentir à leur place, dans une société où ils sont l’égal de tout en chacun. 

Notre volontaire a la possibilité de proposer aussi des ateliers de toutes sortes! Sculpture, chant, danse, activités artistiques tout est possible et mis e place dans le centre.

En partant, Ossanna était loin d’imaginer qu’une crise sanitaire mondiale allait impliquer un confinement… sur son projet. Et pourtant, là voici là-bas. 

Nous avons reçu un super message qu’elle nous autorise à divulguer sur ce qu’elle vit sur place. Ses coordinatrices Juliette et Adèle l’ont reçu ce matin du 2 avril, et vous verrez, à sa lecture, qu’il fait du bien. Tellement de bien. 

“Bonjour Juliette !

Je vais plutôt bien.

Il y a trois jours j’ai eu une terrible rage de dents. Tatev, de HUJ, a réussi à me trouver une dentiste très rapidement. J’ai commencé les soins, j’ai encore 2 rdv a faire. Après ça, ça ira beaucoup mieux !

De manière plus générale, je suis en forme et surtout heureuse. C’est vrai, cette période est très particulière et déroutante. Mondialement, un stress s’empare de tous et on doit s’adapter à une nouvelle menace. Ça provoque des situations de tristesse, de frustration et de déchirement, comme lorsque tous les Allemands de notre dortoir ont été rapatriés de force… parmi eux nos amis et des confidents, alors leur départ précipité a été un terrible choc. Après quelques jours de chagrin, on a repris nos vies, ressoudé ce nouveau groupe.

Nous sommes tout de même 8 volontaires (7 Français et 1 Espagnole) mais on a aussi 3 amis à l’étage qui sont iraniens et estonienne. Le groupe se serre les coudes ! Je suis inquiète pour ma famille qui est loin, je les vois souffrir du confinement et c’est difficile. C’est d’autant plus difficile que pour ma part, je n’en souffre absolument pas ! Effectivement on doit rester à l’intérieur tout le temps, mais notre dortoir est très grand, on est plusieurs donc on ne souffre pas de l’isolement social et grand plus : on a un gymnase privé (y a aucun équipement dedans mais ça fait un bel espace pour courir et faire du sport! )

En plus, tous le monde est créatif et plein de ressources ! J’ai créé un tableau dans le salon dans lequel chacun peut proposer un workshop et on peut s’inscrire dessous pour participer: ateliers guitare, cuisine, méditation, initiation à la photographie, développement personnel, cours de langues, film, lecture de contes et légendes arméniennes et de nos régions, couture, sports, dessins… On n’a pas le temps de s’ennuyer !! On met aussi nos talents en commun pour s’entraîner à élaborer notre projet d’avenir professionnel ou personnel. On évolue en groupe, on évolue personnellement… Je suis très heureuse de pouvoir utiliser cette période de cette manière. C’est finalement ce que je recherchais en partant en mission de volontariat à l’autre bout du monde !”

Ossanna, tu nous a émus! C’est formidable de positiver comme tu le fais! MERCI pour ce partage! Et vous? Partagez-nous aussi votre confinement d’ici ou de là-bas! 

 

 

 

 

Partager cet article