Quoi de neuf en Arménie ?

Posted by: joy mouton Category: Non classé 5 Post Date: 2020-10-16

Quoi de neuf en Arménie ?

Hep là-bas ! Tu as envie de partir à l’étranger mais tu ne sais pas où ? L’Arménie, ça te parle ? Tu es sûrement en train de te dire « l’Arménie…oui…vaguement ». On t’en dit un peu plus à son propos, car il s’agit d’un pays très riche en culture et en histoire ! (Oui, vraiment !)

Géographie : 

L’Arménie est un pays situé dans le sud du Caucase et a une altitude moyenne de 1800 mètres. Sa richesse géographique le définit comme le karastan ou « pays des pierres » ; il est caractérisé par un ancien volcanisme. Les pays qui lui sont frontaliers sont l’Iran, l’Azerbaïdjan, la Turquie ainsi que la Géorgie. Selon le recensement de 2011, La République d’Arménie comptait officiellement 2 871 500 habitants et près de 3 000 000 d’Arméniens sont dispersés sur les territoires de l’ex URSS. En Arménie, plus de la moitié des habitants vivent sur le mont Ararat : sommet mythique où se serait échouée l’arche de Noé. C’est d’ailleurs là que se situe Erevan, la capitale de la république.

On parle quelle langue là-bas ?

L’arménien est la langue officielle de la république. Sous l’emprise de l’URSS, le russe constituait la deuxième langue officielle. L’arménien tire son origine des langues indo-européennes. Pas de panique ! Si tu ne parles pas arménien, l’anglais t’aidera vraiment pour communiquer.

Symboles représentant le pays

L’un des symboles qui marque la particularité du pays est la statue Mère Arménie. Il s’agit d’un monument que tu trouveras dans le parc de la Victoire, à Erevan. Le monument se situe sur une des collines de la capitale et donne le sentiment que la Mère Arménie veille sur toute la ville.

L’Arménie, avec la Géorgie, est le pays qui a le plus développé les représentations figuratives (thèmes religieux, images des anges, …).

La plupart des sculptures et peintures sont inspirées de thèmes religieux.

La musique arménienne est connue pour ses chants sacrés dénommés Charakans. Il s’agit d’une musique profane, inspirée de thèmes folkloriques.

La religion

Le christianisme a été pendant longtemps la religion principale du pays. Toutefois, sous l’emprise de l’URSS, l’athéisme a été encouragé. Pourtant, l’Église arménienne représente le symbole national de la culture du pays.

La monnaie

La monnaie utilisée en Arménie est le dram. Un euro vaut environ 1000 dram.

Les congés en Arménie 

Le Nouvel An, of course ! Le 8 mars : journée internationale des femmes. Le 24 avril : la commémoration du génocide de 1915. Le 1er mai : la fête du travail. Le 9 mai : jour de la victoire. Le 28 mai : indépendance de la République d’Arménie.

Cuisine

L’histoire de l’Arménie a déteint sur les assiettes. En effet, les recettes sont un mélange d’influences turques et persanes, russes, libanaises et grecques. Toutefois, la cuisine arménienne a sa propre identité.

Les tables arméniennes peuvent souvent être constituées uniquement de hors-d’œuvre. C’est simple : plusieurs plats, petits et grands sont proposés à table et on compose son assiette de-ci, de-là.

Typiquement, tu pourras déguster les somptueuses dolmas (cf. photo), ce sont des feuilles de choux ou de vigne farcies aux lentilles ou au riz et à la viande.

En été, les salades font partie prenante des repas quotidiens des Arméniens. Concombres, tomates, oignons, fromage : bref de quoi te faire saliver ! (J’espère que tu ne lis pas cet article avant l’heure du repas…hihi)

Le taboulé rouge local se nomme eetch, à tester absolument !

Bon et sinon … What’s up en Arménie ?

Je vais éviter de me perdre en te racontant comment Kim Kardashian lance un appel à l’aide pour son pays d’origine. Et oui, Kim Kardashian est d’origine arménienne ! Avoue, rien que pour ça, ça te donne envie d’y aller non ? (Ou pas ?!) Si la célèbre influenceuse lance appel, c’est parce que l’Arménie subit une crise très complexe. En effet, l’Arménie et l’Azerbaïdjan se disputent, depuis 30 ans, le Haut-Karabakh, petit territoire montagneux, majoritairement peuplé d’Arméniens mais situé sur le territoire azerbaïdjanais. Les tensions ont toujours été tempérées par la Russie, les États-Unis ainsi que la France.

Toutefois, le 27 septembre, une offensive militaire a été envoyée par l’Azerbaïdjan sur le Haut-Karabakh. Et cette fois, l’engrenage est plus compliqué à gérer ; la Turquie fait son entrée sur scène et apporte son soutien à l’Azerbaïdjan. De plus, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré que l’Arménie devait quitter « le territoire azerbaïdjanais occupé ». Les Arméniens attendant avec impatience l’intervention de la Russie, assez passive face aux dernières menaces turques. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a proposé d’accueillir ses deux homologues à Moscou afin de s’entretenir avec chacun d’entre eux.

Une petite recette pour se régaler :

En cette période d’Halloween, rien de tel qu’une bonne petite recette à base de potimarron.

Le Ghapama est un plat typique d’Arménie que l’on cuisine généralement en hiver. Voici la recette :

Ingrédients :

1 courge de taille moyenne (ou un beau potimarron)

300g de riz à grains ronds (riz à risotto ou à dessert, la quantité peut varier)

2 cuill à soupe de beurre, de ghee ou d’huile

1 poignée d’abricots secs (nature, assez acide)

1 poignée de noix (noix et amandes mélangées pour moi)

1 cuill à soupe de zereshk (baies d’épine-vinette) ou de cranberries séchées

1 cuill à café de sel

Préparation:

Coupez le dessus de la courge pour former un chapeau. Creusez la courge et retirez-en toutes les graines et les parties fibreuses. Salez l’intérieur de la courge avec 0.5 cuill à café de sel et posez la dans un plat allant au four.

Lavez le riz plusieurs fois à l’eau froide, égouttez. Faites chauffer le beurre, le ghee ou l’huile dans une poêle et faites y revenir les fruits secs grossièrement hachés avec une pincée de sel pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’ils commencent à colorer. Mélangez les fruits secs au riz avec 0,5 cuill à café de sel. Garnissez la courge avec ce mélange (sans dépasser la moitié du volume). Versez dessus assez d’eau bouillante pour recouvrir le riz de 2cm environ. Posez le chapeau sur la courge et enfournez à 200°C pour 1h30 environ (le temps dépendra du type de courge). Avant de sortir du four, prélevez un peu de riz pour en vérifier la cuisson. Laissez raffermir 10 minutes en dehors du four. Coupez en tranches pour servir et accompagnez par exemple d’une salade verte.

Source de la recette : https://www.un-peu-gay-dans-les-coings.eu/2015/11/courge-potimarron-farcie-au-riz-et.html

Partager cet article