Suis-je trop vieux pour partir en volontariat ?

Suis-je trop vieux pour partir en volontariat
Posted by: Marie Carette Category: Conseils, Nos projets de Volontariat Post Date: 9 février 2018

Suis-je trop vieux pour partir en volontariat ?

Depuis quelques années, on observe une tendance grandissante : beaucoup de volontaires de (bien) plus de trente ans veulent s’impliquer sur un projet à l’étranger. Cependant, beaucoup hésitent à se lancer par peur d’être « trop vieux ». Mais est-il réellement trop tard pour s’engager ?   

C’est une évidence, le volontariat international attire principalement les jeunes âgés de 20 à 25 ans mais de manière générale, aucune limite d’âge supérieure n’existe pour partir en volontariat. Dans le cas de projets réalisés en dehors de tout dispositif comme en propose le Service Volontaire International, toute personne âgée d’au moins 16 ans peut prendre la décision de s’engager et de construire un projet à l’étranger.


Si vous envisagez de construire un projet de volontariat et que vous faites partie d’une de ces générations qui n’a pas grandi avec Internet, certains aspects sont cependant à prendre en considération.

Si vous souhaitez partir avec un dispositif tel le SVE (Service Volontaire Européen), il y a par contre une limite d’âge fixée à 30 ans!

Choc des cultures, choc des générations ?

En arrivant sur votre projet, vous serez amené non seulement à découvrir une nouvelle culture, propre au pays où vous vous rendrez, mais il vous faudra également vous attendre à collaborer sur le projet avec d’autres volontaires internationaux souvent (beaucoup) plus jeunes que vous. Ils auront certainement une vision de la vie différente de la vôtre, avec sans conteste un parcours très différent. C’est en particulier le cas pour les chantiers internationaux, des projets courts principalement organisés pendant la période estivale.

A tous les niveaux, il sera important d’accepter cette réalité et de ne pas tenter d’imposer sa vision des choses. Les volontaires plus jeunes peuvent parfois sembler insouciants, mais il est essentiel de les laisser vivre leur propre expérience et se construire à travers leur projet. Le volontariat permet d’en apprendre plus sur les autres, mais aussi sur soi-même. Le mieux est donc de laisser chacun se découvrir à son rythme et de vivre pleinement son projet !

Alors que de plus en plus de « nouveaux jeunes » cherchent à s’engager à l’international, on observe depuis quelques années l’émergence de nouveaux projets destinés aux plus de 50 ans, comme le proposera prochainement un de nos partenaires en Islande. Il n’y a vraiment pas d’âge pour s’engager et s’ouvrir à une nouvelle culture !

Partager cet article